« La star de la soirée fut Jacques Delacôte. Dès l´ouverture il empêtra avec une bravour ardente, il accentua continuellement les conflits dramatiques pour les amener à une décharge explosive. Le chef d´orchestre déploya un arome méditerranéen avec le Staatsorchester. »
(Carmen, Bayrische Staatsoper) – MÜNCHNER MERKUR, 1996

« La vraie star de la soirée fut néanmoins le chef d´orchestre Jacques Delacôte, qui su modeler cette oeuvre avec une grande intimité. C´est impressionant comment Delacôte réussit à dévoiler la différence entre le caractère oratoire dans les actes du début et de la fin et le ton dramatique dans la partie du milieu. Il est envoûtant comment il su créer des tensions tout en respirant naturellement, comme il fit du duo Samson et Dalila le centre de la partition et les mena impérieusement à la catastrophe. »
(Samson et Dalila, Opernhaus Zürich) – NEUE ZÜRCHER ZEITUNG, 1997

« Le garant de tension numéro 1 – Jacques Delacôte au pupitre, qui entraina le Staatsorchester vers des différenciations envoûtantes, dynamiques et fascinantes, lanca le „hit“depuis la fosse orchestrale. » (Carmen, Bayrische Staatsoper) – DER NEUE MERKER, 1999

« Un grand enivrement „puccinien“divagua de la fosse orchestrale, où Jacques Delacôte régna avec une densité et un élan bienconnu . »
(La Bohème, Bayrische Staatsoper) – DER NEUE MERKER, 2001

English English
Deutsch Deutsch
Français Français
Español Español
Italiano Italiano
Jacques Delacote